Port-au-Prince le conseil municipal est caduc

Plus de Magistrats à la mairie de Port-au-Prince

 

Conformément aux règlements de la loi, dans une correspondance adressée au président de la cour supérieure des comptes et du contentieux administratif CSC/CA en date du 28 Juin 2020, le maire principal Youri Chévry et son administration a remis au président Rogavil Boisguéné la lettre de constat de la fin du mandat de son conseil municipal.

Rentré en fonction en 2016, décrié par plus d’un, avec la démission de l’un de ces membres, le conseil a malgré tout terminé son mandat dans une période critique alors qu’il n’était pas vraiment en mesure de contrecarrer le Coronavirus à travers ces instructions sanitaires sur le périmètre de la capitale.

Pour certain, cette administration communale n’a pas été à la hauteur de ses tâches, la commune n’a connu aucun progrès durant ces quatre dernières années. « Infrastructures, sanitaire, sécuritaire » pour ne citer que ça…

Pour rappel, le maire de la Croix-des-bouquets Rony Colin a lui aussi envoyé sa correspondance à la CSC/CA. Et une vague de protestation a été enregistrée devant les locaux de la mairie de Tabarre avec pour Slogan: « Remet kle meri a Àn »

Quatre ans ont passé, aucun progrès n’a été enregistré dans les communes et dans les sections communales, c’est la preuve qui démontre qu’Haiti n’a pas bougé d’un pas.

 

 

  MASSON Duckenson

Bouton retour en haut de la page