Haïti: Vent d’espoir pour les enfants abandonnés des casques bleus

Le jeudi 5 octobre 2017, le Conseil de sécurité de l’ONU a mis un terme à sa Mission de maintien de paix en Haïti, MINUSTAH. Après 13 ans de présence sur le sol haïtien, la Mission a été l’objet de plusieurs controverses dès ses débuts en 2004.

Alors qu’elle devait éradiquer la violence après le départ du président Jean Bertrand Aristide, des crimes sexuels sur mineurs, viols, transmission de maladies sexuellement transmissibles entre autres sont certains des mauvais souvenirs laissés par cette Mission chez des haïtiens.

13 ans plus tard, l’ONU fait part d’une assistance tardive des enfants abandonnés, dette prise en charge par l’ONU, après de nombreux efforts des avocats du Bureau des Avocats International (BAI) qui, depuis le scandale, a été le premier à tirer la sonnette d’alarme sur ce cas.

Soulignons qu’une étude universitaire publiée en décembre 2014 révèle que plus d’une centaine d’enfants et mères sont victimes de la stigmatisation.

Duckenson MASSON

Bouton retour en haut de la page