Coronavirus : Coup de tonnerre au Chili, le ministre de la santé démissionne

Cette nouvelle fait l’effet d’une bombe au Chili car le ministre de la santé Jaime Mañalich vient tout juste de rendre le tablier.

Le désormais ex-titulaire du département sanitaire chilien a souvent été au cœur de pluies de critiques surtout pour son manque de transparence envers les médecins de la cellule épidémiologique et la population.

Il lui est aussi reproché d’avoir tardé à déclarer le confinement sur toute l’étendue du territoire. Confronté à une avalanche de piques populaires, le ministre Mañalich a fini par baisser pavillon.

Son successeur Enrique Paris entend déjà renouer avec transparence dans le cadre de la gestion de l’épidémie.

De la transparence ? Le Chili en aura besoin spécialement en cette période où il est sur le point d’atteindre le pic de l’épidémie qui a déjà causé 3000 morts pour une population s’estimant à 18 millions d’habitants.

Brhams Feiffer Abraham

Bouton retour en haut de la page