A la Une

Aucun dossier enregistré, Emmanuel “Toto” Constant pourrait être remis en liberté

Dans un entretien avec le journal américain Miami Hérald, le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance des Gonaïves affirme n’avoir aucun dossier concernant les présumés actes perpétrés par Toto Constant lorsqu’il dirigeait FRAPH.

L’homme indexé par tous d’être le responsable du massacre de Raboteau aux Gonaïves en 1991après la déportation de l’ex président Jean Bertrand Aristide, est retenu prisonnier par la justice haïtienne après sa déportation des USA, il ya trois semaines. Au lendemain de son retour forcé au bercail, le secrétaire adjoint de l’hémisphère Occidental du Département d’État Américain via son compte twitter, a demandé à ce que justice soit rendue aux familles victimes du massacre de Raboteau et les autres crimes que Toto Constant ont pu commettre.

LIRE AUSSI:  Un nouveau commissaire à la tête de la DCPA

Le commissaire du gouvernement des Gonaïves, Sérard Gasius déclare qu’il n’a rien entre les mains inculpant Toto en plus aucune trace d’une quelconque condamnation par contumace datant de l’an 2000 n’a pu être repertorié.

Emmanuel Constant dans une courte conversation téléphonique avec le même la journal sus-cité a déclaré que lorsqu’il dirigeait le front pour l’avancement et le progrès d’Haïti (FRAPH), il faisait partie de la masse salariale de la Central Intelligence Agency (CIA).

LIRE AUSSI:  Taux de référence de la BRH pour ce samedi 12 septembre 2020

Le déroulement de cette affaire est à suivre…

Loubenson FRANÇOIS

Bouton retour en haut de la page