Affaire/Emmanuel “Toto” Constant : Les États-Unis demandent justice pour les victimes du massacre de Raboteau

 

48 heures après la déportation de l’homme fort, Emmanuel “Toto” Constant, figure de proue du Front pour l’avancement et le Progrès d’Haïti (FRAPH), les États-Unis demandent aux autorités judiciaires haïtiennes de rendre justice aux victimes du massacre de Raboteau

L’ambassade américaine, dans un tweet, demande justice pour les victimes du massacre de Raboteau en septembre 1990 après le départ de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide.

Nous attendons les autorités judiciaires haïtiennes pour que justice soit rendue aux victimes du massacre Raboteau et les autres crimes dont Constant a pu commettre dans le passé, la justice promeut l’État de droit et met fin à l’impunité, peut-on comprendre dans le tweet.

Pourrions-nous nous attendre à un véritable aboutissement de ce dossier ou encore l’enquête se poursuit?

Après 12 ans de prison à New-York pour fraude hypothécaire Emmanuel Constant est en Haïti, les organisations des Droits Humains craignent la remobilisation du (FRAPH).

 

 

    Pierre Jacky JEAN

Bouton retour en haut de la page