Fin du mandat présidentiel, Mirlande H. Manigat se positionne

La Constitutionnaliste, Mme Mirlande Hyppolite Manigat, clarifie la fin du mandat de Jovenel Moïse.

Dans une lettre rendue publique par la constitutionnaliste, Mirlande H. Manigat, se positionne en vue d’éviter des confusions sur ce dossier.

”J’ai résisté pendant longtemps et non sans regret et une certaine amertume aux sollicitations venues d’horizon divers afin que je m’exprime publiquement sur la question relative au terme du mandat du président Jovenel Moïse”

La présidente du parti RDNP dans la lettre a décidé donc de faire connaître sa position sur la fin du mandat de Jovenel Moïse, car selon elle l’alternative s’étale entre deux dates, le 7 février 2021 et le 7 février 2022. L’article 134-2 permet de justifier les deux options et ceci est néfaste pour l’orthodoxie juridique.

Elle met en cause l’amendement de la constitution de 1987 en 2012 et se réfère à l’article 284-2 ainsi que le 149, qui traite la chronologie de ces dates en question, pour elle le mandat du président Jovenel a commencé le 7 fevrier 2016 et se terminera cinq ans après soit le 7 février 2021.

Le temps constitutionnelle s’impose donc pour identifier les élections et la prestation de serment cela n’affecte pas le terme de l’occupation qui est une donnée constitutionnelle, d’après l’ancienne candidate malheureuse des élections présidentielles de 2011.

Pierre Jacky JEAN

Bouton retour en haut de la page